La téléassistance montre son efficacité, un peu plus chaque jour. Selon la situation de la famille et à partir d’un certain âge, le detecteur de chute peut se montrer comme étant la solution pour garantir plus de sécurité à la personne qui le porte. C’est aussi un bon moyen de tranquilliser ses proches et son entourage. Cela est encore plus justifié pour le cas des seniors vivant seul. Les évolutions technologiques dans l’électronique ont permis de réduire des risques, qui jadis, étaient inévitables. Ceci dit, beaucoup ont encore peu d’informations ou pas sur ces dispositifs, provoquent un mépri mal placé sur leurs véritables efficacités. Cet article a pour mission d’expliquer le fonctionnement de la téléassistance et plus particulièrement des dispositifs de détection de chutes. Le but étant de fournir une aide à la décision pour les personnes qui se demandent si, ou non, ils doivent commencer à acquérir ce genre de dispositif.

Comment fonctionne la téléassistance ?

Avant toute chose, il est important de comprendre ce qu’on entend par téléassistance, car c’est autour de cette notion que notre thème est développé. Pour donner une définition simple et concise, la téléassistance est un dispositif conçu spécialement pour les seniors ou les personnes fragiles dont la fonction est de donner l’alerte (c’est pourquoi on l’appelle aussi téléalarme.) lorsque le sujet se trouve dans une situation de danger (comme une chute par exemple). Souvent, ce genre de dispositif est muni d’un émetteur, sous forme de médaillon, boîtier, de bracelet, etc. La personne doit porter l’émetteur sur elle ou au moins à proximité. C’est un dispositif électronique intelligent reliant la personne bénéficiaire à un centre opérateur. Ce dernier aura pour tâche d’apporter son assistance et/ou secours le plus vite possible dès que l’émetteur déclenche une alerte. Le senior peut aussi, à tout moment, appuyer sur le bouton d’appel. Le centre d’appel rappelle alors le senior pour demander la cause de l’appel et apporter l’aide voulu. Dans le cas où il n’y a pas de réponse, le centre d’appel compose des numéros dans une liste de contact constituant un réseau d’intervention. Enfin, en dernier recours, si personne du réseau ne répond, ils préviendront les secours. Pour se renseigner sur les services d’un centre de téléassistance, veuillez visiter https://www.tele-assistance-senior.fr/.

Des chiffres impressionnants concernant les chutes de personnes âgées

Le détecteur de chute pour personnes âgées fait partie des appareils les plus demandés auprès d’un service de téléassistance. En France, on compte près de 400 000 chutes chez les seniors. D’ailleurs, c’est la première cause de décès accidentel chez les seniors et on dénombre 12 000 décès chaque année. « Mieux vaut prévenir que guérir » dit un vieil adage. Et dans ce contexte, cela prend tout son sens, car, en effet, il a tout à fait possible de prévenir ses accidents de manière efficace avec la téléassistance. Les dispositifs de détection de chute augmentent l’assurance des proches parents de la personne âgée, mais aussi du senior lui-même. Rien que la présence du dispositif contribue déjà à diminuer le stress du bénéficiaire et lui enlève une petite partie de sa sensation de solitude.

Fonctionnement les dispositifs de détection de chute pour personne âgées

Comment fonctionne ses appareils et comment font-ils pour reconnaître que les personnes qui les portent sont réellement en danger. Ces appareils électroniques sont tellement intelligents que certaines personnes sont même septiques sur leur efficacité. C’est un travail d’algorithmes et d’analyse d’information. Ils sont munis de détecteur appelé « capteur environnemental ». Ce dernier est capable de reconnaître que la personne qui le porte est en station prolongée au sol ou en absence de mouvement. Aussi, le dispositif est composé d’un accéléromètre très sensible qui détecte la perte de verticalité. Le dispositif peut même le reconnaître s’il y a état d’inconscience en analysant des données comme la température corporelle et l’absence de mouvements. Les détecteurs de chute sont faciles à porter. Ils sont souvent sous la forme de bracelets ou de montre à porter 24h/24h.

À partir de quel âge opter pour les détecteurs de chute ?

Quand est-ce qu’il faut enfin sauter le pas ? Cette question est délicate. En effet, il n’est pas rare que la décision vienne des proches parents de la personne âgée et que ce dernier peut être réticent. Ce n’est pas vraiment le port du dispositif qui pose problème, mais l’âge approprié pour commencer à le porter. En général, les seniors finissent tôt ou tard par accepter d’en porter, voyant eux-mêmes son utilité. La question est en fait trompeuse, car ce n’est pas vraiment l’âge qui devrait pousser la décision, mais ses effets sur la santé. En d’autres mots, c’est la vulnérabilité et fragilité de la personne âgée qui est à considérer. Certaines personnes peuvent encore s’entêter à s’abstenir des dispositifs de détection de chute en entrant dans la catégorie des seniors, d’autres démontrent le besoin d’en porter bien plus tôt.