Quel placement choisir pour améliorer sa retraite ?

Publié le : 13 juin 20184 mins de lecture

Pour assurer votre retraite, vous avez plusieurs possibilités. En effet, à part le régime obligatoire, il faudrait penser à trouver des financements pouvant compléter votre pension. Mais quels sont les différents types de placements existants ? Quelles sont les différences entre eux ?

Les deux formes de financement pour la retraite

En France, on distingue principalement deux modes de financement pour la retraite :

· la répartition : elle est obligatoire et intéresse tous les travailleurs en activité. On parle ici de principe de redistribution et de solidarité intergénérationnelle. Pourquoi ? Parce que les jeunes financent les retraités… Et la roue tourne !

· et la capitalisation : il s’agit d’un placement. Au départ à la retraite, l’individu percevra ce qu’on appelle rente. Le montant varie selon la totalité des sommes versées. Dans la plupart des cas, le choix relève du salarié lui-même. Mais ce peut aussi être la décision des dirigeants d’entreprise. Dans ce cas, l’épargne est obligatoire !

Mais quel type de placement serait l’idéal ?

Tout dépend de votre capacité et de votre situation actuelle. Bien sûr, ce ne sera pas facile de trouver le meilleur placement retraite :

· une assurance vie : elle dépend de l’âge de déclenchement et du montant versé. À l’âge de votre retraite, vous pourrez percevoir la totalité de votre capital. Toutefois, il faudrait bien choisir son organisme pour ne pas se faire avoir et lire attentivement les clauses du contrat

· l’euro-croissance en assurance vie : l’assurance n’est activée que 8 ans après le premier versement

· le PERP ou Plan Epargne Retraite Populaire : les fonds ne sont versés qu’à la retraite sous forme de rente dont 20% sont payés en une seule fois, sauf dans le cas des coups durs. Néanmoins, avant de cotiser, vous devez vérifier votre disponible fiscal et celui de votre conjoint (si vous êtes marié) pour déterminer le montant maximal à verser sur votre contrat PERP

· le Madelin : le système est le même qu’avec le PERP. Mais il s’adresse plutôt aux travailleurs non-salariés

· le viager mutualisé : votre bien immobilier est vendu à des investisseurs institutionnels. 30% de la somme vous sera payé en capital et le reste en rente

Quels sont les autres formes de placements ?

Vous pourrez aussi opter pour l’un des placements ci-dessus pour booster votre pension :

· le loueur meublé non professionnel ou LMNP : c’est un investissement locatif qui bénéficie d’une fiscalité quasi nulle pendant 20 à 30 ans pour les résidences hôtelières, les résidences de tourisme, les EHPAD et les résidences étudiantes

· le démembrement : vous devenez propriétaire d’un bien en nue-propriété ou de parts de SCPI et un autre investisseur bénéficie de l’usufruit. Une fois le délai de démembrement dépassé, vous serez propriétaire de votre immobilier et vous percevrez également la totalité des loyers.

 

Plan du site