S’informer sur tout ce qui concerne la retraite

assurance retraite

Publié le : 04 juillet 20195 mins de lecture

Le système de répartition définit le fonctionnement général de la retraite, les cotisations prélevées sur les personnes actives servent de financement pour les pensions de retraites et toute personne qui travaille cotise dès lors pour sa retraite. Les droits à la retraite prennent en compte l’âge ainsi que le nombre de trimestre et influencent le montant de la pension à laquelle chaque individu peut prétendre. Un salarié bénéficie du droit à l’information sur la retraite mais les informations contenues dans les documents varient en fonction de plusieurs paramètres.

L’âge pour partir à la retraite

L’age de retraite est porté de 60 à 62 ans selon l’année de naissance mais correspond généralement à un âge où une personne peut procéder à la liquidation des droits de retraite, qui ne sont pas automatiquement établis sur la base de taux plein, ces derniers dépendant du nombre de trimestres cotisés. Un salarié n’ayant pas cotisé un nombre requit de trimestre dès son arrivée à l’âge légal de retraite peut tout de même prétendre à une retraite à taux plein automatique si celui-ci travail jusqu’à l’âge de 65 ou 67 ans. L’année de naissance constitue en plus un repère pour établir des dates de départ, par exemple, pour toutes personnes nées avant 1951, le départ à la retraite est possible à partir du 1er janvier 2011 et se voient accordées un taux plein automatique à un âge de départ de 65 ans.

Quatre situations accordent directement une pension à taux plein automatique dès l’âge légal de retraite : le premier cas si un individu a suspendu son activité professionnelle pendant une durée minimale de 30 mois consécutifs ou en exerçant en tant que tierce personne assistant une personne handicapée avec une allocation compensatrice. Ensuite, si la personne s’est investie dans une longue carrière, un départ anticipé à la retraite peut être envisagé si celle-ci a commencé à travailler et validé 4 à 5 trimestres avant 16, 17 et 20 ans selon les cas. La retraite anticipée est également possible si le salarié subit une pénibilité de travail ou enfin, un handicap prononcé d’au moins 50 % certifiant que le travailleur est handicapé.

Les cotisations par trimestre

Une durée minimale d’assurance est à réaliser afin de partir en retraite, les trimestres pour calculer l’assurance retraite cotisée sont composés de cotisations d’un régime de base français et ceux à régime étranger. Depuis le 1er janvier 2015, tout travailleur peut valider 4 trimestres pendant une année, incluant les stages et peuvent racheter un tarif préférentiel allant jusqu’à 4 trimestres d’études supérieures. Percevoir une retraite à taux plein est envisageable sous réserve d’effectuer une durée d’assurance tous régimes confondus et, en fonction de l’année de naissance, un salarié né avant 1948 devra effectuer une durée d’assurance de 160 trimestres, soit 40 ans.

Calculer sa retraite

Pour calculer votre retraite, la valeur de la pension dépend de 3 paramètres : le salaire annuel de base qui est déterminé par la moyenne des 25 meilleures années d’un salarié travaillant dans le privé, le taux de la pension à limites de 50 %, caractérisé par l’achèvement d’un nombre prédéfini de trimestres et la durée d’assurance correspondant au nombre de trimestres validés. Calculer sa retraite permet aussi de prévoir l’âge à laquelle une personne prendra sa retraite, connaître le montant de sa pension et adapter les solutions d’épargnes retraites selon la situation. Le simulateur de retraite prend en compte ces facteurs pour estimer la pension, une personne partant à la retraite avec un salaire moyen annuel de 40 000 € avec un taux de 50 % et validée 164 trimestres, aura une pension de 20 000 € qui est obtenue par la formule : Pension retraite = 40 000 € x 50 % x (164 trimestres validés / 164 trimestres requis).

Plan du site